Les éléments de la cartouche : l'amorce

Le rôle et l'influence de l'amorce sont très souvent sous-estimés.

Amorces et poudre noire

Au temps de la poudre noire, l'inflammation de la charge pouvait être obtenue avec des amorces de faible puissance, mais, avec l'avènement des poudres colloïdales - dont certains types contiennent des additifs destinés à modérer la phase initiale de combustion , il a été nécessaire d'augmenter la puissance des amorces et même, dans certains cas, notamment pour les poudres très lentes, de créer des types d'amorce magnum.

Amorces anticorrosives 

Les compositions d'amorçage actuelles sont toutes ' anticorrosives " ; on emploie, le plus souvent, l'azoture de plomb, ou bien (amorçages américains) le trinitrorésorcinate de plomb.

Amorces boxerMais il existe encore certaines amorces à base de fulminate de mercure. Il ne faut surtout pas les employer pour le rechargement ; ce sel a une action destructrice sur le cuivre et le laiton et, après deux ou trois rechargements, il se produit presque toujours des ruptures d'étui, ce qui peut avoir de graves conséquences pour l'arme et le tireur, s'il s'agit de cartouches puissantes.

Pour cette même raison,. lorsqu'on utilise des douilles de récupération, il est prudent de changer les amorces.

Pour que l'amorce détone au choc, il faut que la composition amorçante soit écrasée entre le percuteur et une enclume (dans la percussion annulaire, c'est le rebord de la chambre qui remplit cet office).

Si l'enclume fait partie intégrante de la douille, c'est le système Berdan, encore employé sur un grand nombre de cartouches européennes.

Si l'enclume fait partie de l'amorce, c'est le système américain ou Boxer. Détail curieux : le colonel Edward Boxer était Anglais, et le colonel H.W. Berdan était Américain.

Les deux systèmes furent mis au point entre 1865 et 1870.

Pour reconnaître très facilement le système qui équipe une douille tirée, et non désamorcée, il suffit de regarder .à l'intérieur; la Boxer possède un petit trou central, la Berdan deux ou trois évents autour de renclume.

L'énorme avantage du système américain est de permettre un désamorçage facile et rapide. Plusieurs grandes firmes européennes ont adopté l'amorçage Boxer pour certaines cartouches plus particulièrement destinées à être rechargées.

Les amorces sont classées suivant leur type (Boxer ou Berdan), suivant leurs dimensions (diamètre et hauteur) et suivant leur emploi (arme de poing ou arme d'épaule) ; sur ce dernier point, la différence réside dans l'épaisseur du fond et, naturellement, dans le poids de la charge.

Utilisées sans discernement, et sans tenir compte des indications portées sur les boîtes, les amorces peuvent provoquer soit des ratés de percussion, soit des ruptures d'alvéole avec fuite de gaz vers l'arrière, soit des surpressions par inflammation trop violente de la poudre.