Classement des poudres françaises

Les poudres commercialisées et destinées aux amateurs sont classées suivant leur vivacité relative.

poudre vihtavuoriL'emplacement de chaque type permet de définir approximativement les possibilités d'emploi, en fonction du calibre et de la capacité de la douille. Mais le rechargeur doit savoir que de larges vides existent dans l'échelle de vivacité, ce qui ne permet pas, malgré la " flexibilité " de certains types, de disposer toujours d'une poudre parfaitement adaptée. Cet écart est d'autant plus sensible que la poudre est plus vive ; c'est une des raisons pour lesquelles les types les plus vifs doivent être choisis avec circonspection.

En dehors du classement par ordre de vivacité relative, les poudres peuvent être également groupées suivant les trois possibilités d'emploi ; en partant des plus vives : poudres pour armes de poing, poudres pour armes de chasse à canons lisses, poudres pour armes longues rayées.

Bien entendu, il n'y a pas de cloisonnement dans cette classification sommaire, et certains types peuvent servir indifféremment pour deux, voire trois usages (Ex. : la Ba 6).

Poudre Ba10

La plus vive des poudres françaises commercialisées. Son utilisation se limite exclusivement au rechargement de cartouches pour armes de poing, à performances modérées. Elle convient parfaitement au rechargement de la 38 SPL et de la 32 long, avec balles wadcutters. Les résultats en précision sont équivalents, sinon supérieurs, à ceux obtenus avec les poudres étrangères les plus réputées. Comme toutes les poudres très vives, la Ba 10 exige une très grande prudence pour la détermination des charges. En 38 spécial, la charge limite à ne dépasser en aucun cas, avec un enfoncement maximal du projectile de 10 mm, est 28 cg. La moindre variation des éléments de chargement : origine des douilles, poids et calibrage des balles, valeur du sertissage, amorçage, peut amener de très larges écarts de pression. Ne jamais utiliser cette poudre dans des armes non éprouvées pour les poudres pyroxylées, en particulier les revolvers à canon basculant de types anciens.

Poudre A3

Cette poudre, destinée à l'origine au chargement des munitions pour armes lisses de petit calibre, 12 et 14 mm, a été une révélation pour le rechargement des cartouches d'armes de poing. Sa structure poreuse lui confère une grande facilité d'inflammation, même à faible charge. Très flexible d'emploi, elle peut être utilisée dans la presque totalité des calibres de pistolets et revolvers. Donne de très bons résultats dans les armes automatiques, en particulier le Colt 45 A.C.P.

Poudre TBis

Cette poudre, directement dérivée de la célèbre T de chasse, a été pendant de longues années la poudre" nationale" pour cartouches d'armes de poing, de la 6,35 à la 8-92. Il faut reconnaître qu'elle a de réelles qualités ; outre sa très grande flexibilité et sa facilité d'inflammation, elle donne de très bons résultats, en tir de précision, avec la 38 SPL wadcutter. Le seul inconvénient, pour le rechargement, est la faible épaisseur des paillettes, ce qui ne convient pas très bien aux machines volumétriques.

Poudre Ba9

Cette poudre, d'une vivacité moyenne, convient admirablement bien au 9 mm Parabellum, dont le verrouillage en trois points alignés fonctionne par inertie. Ce pistolet est en effet très sensible à la vivacité de la poudre. Bien entendu, la Ba 9 peut être également utilisée avec d'autres cartouches de capacité moyenne pour armes de poing : 7,65 Parabellum, 7,63 et 9 mm Mauser, Super 38, 9 mm Long Browning, 38 SPL, etc.

Poudre S8

C'est la plus vive des sphériques françaises commercialisées. Comme toutes les poudres de ce type, sa forme permet d'atteindre de fortes densités de chargement et lui confère également une grande régularité, avec le système de dosage volumétrique. Légèrement progressive dans sa phase initiale de combustion, elle convient à certaines cartouches d'armes de poing, ainsi qu'aux petits calibres de faible capacité pour armes d'épaule: 22 Hornet, 218 Bee, etc.

Poudre Tubal N° 1 

La plus vive de la série des Tubal ". Elle convient bien aux petits calibres de capacité moyenne, telle par exemple la 221 Remington Firebail ", et même la 222 Remington, mais elle donne également de très bons résultats dans les calibres magnum pour armes de poing : 357, 41 et 44.

Poudre Ba 5

Cette poudre a été spécialement établie pour les cartouches magnum d'armes de poing : 357, 41 et 44, mais elle peut être utilisée également dans des cartouches à douille droite ou très faiblement rétreinte : 32-20, 32-40, 30 MI, 351 Winchester, 25-20, 38-40, 44-40, etc. Bien entendu, le chargement en Ba 5 de cartouches prévues à l'origine pour la poudre noire doit être fait avec prudence.

Poudre S7

La particularité des poudres sphériques est de pouvoir être utilisées à forte densité de chargement; c'est la raison pour laquelle il est possible d'employer la 5 7 avec d'excellents résultats dans la 222, alors que la Tubai 3, pourtant plus vive, ne permet pas d'atteindre la densité de chargement nécessaire. La S 7 peut être utilisée également dans un grand nombre de cartouches de capacité moyenne types" munitions de guerre ".

Poudre Tubal N° 4

C'est la poudre de vivacité moyenne; sa très grande flexibilité permet de l'employer avec de nombreux calibres et types de douilles. La TubaI 4, quelquefois appelée Tubai N.A.T.O., est parfaitement adaptée à la 308 Winchester, avec balle standard de 9,75 g, type "O ". Elle convient également aux gros calibres de capacité moyenne, tels : 9,3 x 62, 10,75 x 68, etc.

Poudre Tubal N° 5 :

Cette poudre convient très bien aux calibres moyens à performances assez élevées, tels : 30-06, 270 W., 280 R., 7 x 64, 8 x 64, etc.

Poudre Tubal N 6

Mêmes usages que la précédente, mais réservée aux projectiles lourds. Peut être utilisée également dans des petits calibres de capacité élevée.

Poudre Tubal N 7

Cette poudre convient aux cartouches magnum de capacité élevée.

Poudre Tubal N° 8

Poudre destinée aux cartouches de capacité très élevée, en particulier certains calibres Weatherby ou Vom Hofe.

Poudre Ba 6

Cette poudre, conçue à l'origine pour les armes de chasse à canons lisses 410 magnum, a été une révélation en armes rayées. Sa très grande flexibilité d'emploi permet de la comparer à la célèbre poudre américaine Hercules 2400. Elle convient aux charges magnum pour armes de poing, aux petits calibres d'armes d'épaule, et, surtout, au chargement avec balles de plomb d'un grand nombre de cartouches à collet rétreint. La précision à faibles charges est, dans tous les cas, excellente, mais, pour assurer une inflammation régulière, il est quelquefois nécessaire d'avoir recours au bourrage de kapok.

Poudre Tubal N° 2

Cette poudre convient aux petits calibres de capacité moyenne, tel 222 Remington, et à certaines cartouches à douille droite et performances modérées. Elle est à la limite d'utilisation en 44 magnum.

Poudre Tubai N° 3 

Très près de la fameuse I.M.R. 3031 de Du Pont, la flexibilité de cette poudre permet de l'utiliser avec un grand nombre de calibres, mais principalement dans des douilles à collet faiblement rétreint et performances moyennes. Elle convient parfaitement à la 30-30.